Dette de la France
Bienvenue Quelle tartine , chapeau ! je partage votre analyse , j’ai toujours dénoncé le laxisme sur l’immigrationisme (voulu), des gouvernements qui se sont succédés depuis plus de 30 ans. notre pays abrite 9% des 24,4 millions de riches de la planète, dont le patrimoine dépasse 1 million de dollars ce qui représente 2,19 millions de personnes qui possèdent au moins 1 million de dollars en capital ou en biens immobiliers, soit 9% du total mondial, (étude du Crédit Suisse ) .pour mémoire l'Italie (6 %), la Grande-Bretagne (5 %), l'Allemagne (5 %), le Canada (4 %) et la Chine (3 %). Je comprend mieux la paupérisation de la France ! l’austérité, n’est pas une fatalité c’est une volonté politique . Les riches deviennent encore plus riche en évitant de payer un impôt proportionnel à l’augmentation de leurs revenus ? pourquoi un cadre supérieur a un taux d’imposition supérieur à celui de Mme Liliane Betancourt ? je suis pour un impôt égalitaire que le même taux soit appliqué à toutes les tranches . 13% de Français ont moins de 949 euros par mois pour vivre. Plus de 20% des Français pour survivre s’endettent ; parce qu’ils peuvent encore avoir accès aux différents crédits à la consommation et (report des retraits cartes bancaires) ; 13% vivent en ayant une balance budgétaire en équilibre . pour moi la mondialisation par le biais des délocalisation en est la cause principale ! on ne travaille plus en France on importe , le déficit de la Balance du Commerce Extérieur sous Sarkozy a augmenté de 630% par rapport au mandat précédent celui de M. Chirac . un de vos contradicteur dénoncé la fuite probable voir certaine des fortunes ! c’est l’inverse qui se produit, nous sommes je crois le troisième pays, à avoir le plus de riches dans le monde , si ma mémoire est bonne juste derrière les Etats Unis ! les plus nantis de la population se sont enrichi pendant la crise , et ce n’est pas Wauquiez qui va changer quoi que se soit avec son plan sur le RSA ! le problème ne viens pas de faire travailler les RSAistes , le problème c'est qu'a terme ces mesures vont faire disparaitre le salaire minimum , le SMIC QUOI ! soit le travail existe est on embauche sinon ce travail proposé aux RSAistes va licencier un travailleur en place ! c'est pas compliqué à comprendre . le chômage est voulu et planifié car il est un outil économique indispensable au bon fonctionnement du système ultralibéral mondialisé dans lequel nous vivons. Quant au sort des chômeurs, strictement lié à celui des travailleurs, il est écrit noir sur blanc dans un rapport de l'OCDE ("Stimuler l’emploi et les revenus" - Perspectives de l’Emploi 2006) : «Les réformes structurelles qui commencent par générer des coûts avant de produire des avantages, peuvent se heurter à une opposition politique moindre si le poids du changement politique est supporté dans un premier temps par les chômeurs. En effet, ces derniers sont moins susceptibles que les employeurs ou les salariés en place de constituer une majorité politique capable de bloquer la réforme, dans la mesure où ils sont moins nombreux et souvent moins organisés.» CQFD. Tout cela est bien désespérant, mais il faut être lucide. Promesse électorale récurrente et monumentale hypocrisie, le retour au «plein emploi» est une chimère tandis que la lutte contre le chômage a toujours été un attrape-nigauds, et jamais une priorité. Car les licenciements et la précarisation du travail sont devenus des composantes essentielles de la productivité des entreprises :""-- par leur sacrifice, les chômeurs et les précaires sont bien des agents actifs de cette prospérité. Comprenez qu'un tel cynisme ne puisse être confessé...--"" En se qui concerne le nucléaire , j’ai posé une question ici « dupont JEAN 11-06-2011 à 22:27:42 http://info.france2.fr/monde/accident-nucleaire-sur-un-site-experimental-69159651.html » pourriez vous y répondre ? Cordialement
On est rarement maître de se faire aimer, on l'est toujours de se faire estimer. Fontenelle
Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007, la dette publique n’a pas cessé d’augmenter : -- 2007 : 1218 milliards de dette soit 65,9 % du PIB -- 2008 : 1327 milliards de dette soit 68,1 % du PIB -- 2009 : 1489 milliards de dette soit 77,6% du PIB -- 2010 : 1591 milliards de dette soit 81,7 % du PIB -- Jusqu’ici le mandat de Nicolas Sarkozy a coûté à la France 373 milliards d’euros auxquels il faut ajouter l’addition de janvier à avril 2011 de 61,4 milliards . On atteint tout de même le montant de 434 milliards d‘euros.
On s'aperçoit que le déficit catastrophique du commerce extérieur sous Nicolas Sarkozy s'élève à 194 645 millions d'euros pour la période de 2007 à 2010 inclus contre 26 635 millions d'euros pour la période de 2002 à 2005 inclus sous Jacques Chirac. Soit une augmentation du déficit sous Nicolas Sarkozy de 630% . Performance que l'on ne peut que saluer tant elle est mauvaise à un niveau jamais égalé. Si les Allemands bossent, c’est que leurs balance du commerce extérieur est meilleur que la notre ! c’est plus un gouffre c’est Abyssal . la France ne produit plus elle importe . en France on a 30 chômeurs de plus toutes les heures !
Balance du Commerce Extérieur
référencement gratuit Proposez votre Site Devenez partenaire
en pleine crise se payer le culot pour ne pas dire l’indécence de faire des cadeaux impériaux aux plus nantis de la population et dans le même temps stigmatiser les plus démunis de cette même population , admettez que c’est fort de café ! mais quand cette stigmatisation s’accompagne de mesures qui à terme vont faire disparaitre le salaire minimum , fallait oser ! le chômage est voulu et planifié car il est un outil économique indispensable au bon fonctionnement du système ultralibéral mondialisé dans lequel nous vivons. Quant au sort des chômeurs, strictement lié à celui des travailleurs , il est écrit noir sur blanc dans un rapport de l'OCDE ("Stimuler l’emploi et les revenus" - Perspectives de l’Emploi 2006) : «Les réformes structurelles qui commencent par générer des coûts avant de produire des avantages, peuvent se heurter à une opposition politique moindre si le poids du changement politique est supporté dans un premier temps par les chômeurs. En effet, ces derniers sont moins susceptibles que les employeurs ou les salariés en place de constituer une majorité politique capable de bloquer la réforme , dans la mesure où ils sont moins nombreux et souvent moins organisés.» CQFD. Tout cela est bien désespérant, mais il faut être lucide. Promesse électorale récurrente et monumentale hypocrisie, le retour au «plein emploi» est une chimère tandis que la lutte contre le chômage a toujours été un attrape-nigauds , et jamais une priorité. Car les licenciements et la précarisation du travail sont devenus des composantes essentielles de la productivité des entreprises :""-- par leur sacrifice, les chômeurs et les précaires sont bien des agents actifs de cette prospérité. Comprenez qu'un tel cynisme ne puisse être confessé ...--"" le problème ne viens pas de faire travailler les RSAistes , le problème c'est qu'a terme ces mesures vont faire disparaitre le salaire minimum , le SMIC QUOI ! soit le travail existe est on embauche sinon ce travail proposé aux RSAistes va licencier un travailleur en place ! c'est pas compliqué à comprendre .
RéglementCitation
Que peut-il ? Tout. Qu'a-t-il fait ? Rien. Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l'Europe peut-être. Seulement voilà, il a pris la France et n'en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c'est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide. L'homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux. Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l'argent, l'agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse. Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve énorme, il est impossible que l'esprit n'éprouve pas quelque surprise. On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l'insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l'absurde, d'un homme médiocre échappé ". Victor HUGO, dans " Napoléon, le petit " Réédité chez Actes Sud Quand l'histoire se répète .....
Action Contacts Bilan Mondialisation Accueil Forum " C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur. " Cicéron
Mondialisation et paupérisation de la FRANCE
About - Conditions - Contacts
Copyright 2011
Forum Sarkoseptique